Lecture optique des étiquettes et codes à barre

La lecture optique d’informations est devenue incontournable en tout point de la chaine de fabrication et de vente de matériels.
Aussi bien en cours de production pour l’automatisation de tâches ou pour les entrées-sorties de stock, la lecture de code barre s’est imposée depuis 1973.

Elle se démocratise de plus en plus vite en extérieur des usines pour atteindre les points de vente mais aussi les services internes de plus en plus demandeurs de traçabilité.

Le principe de base du code barre est simple : une succession de barres verticales noires et blanches codent une information numérique ou alphanumérique (codes dits « 1D » ou encore codes linéaires). La lecture s’effectue par réflexion/absorption de la lumière et l’information est ainsi décodée par une électronique locale. La lecture d’un code barre est l’équivalent d’une saisie clavier de l’information.
Au cours du temps, différents algorithmes de codage sont apparus et ont donné naissance aux noms des codes (EAN13, code 39, …).

Code-barre Asloginformatique en code 128
Code 128

La quantité d’information encodable dans un code linéaire étant limitée, sont apparus les codes 2D (type Datamatrix, PDF-417 ou QRcodes).

Représentés sous forme de points ils permettent d’encoder une quantité bien plus importante d’informations.

Code-barre Asloginformatique PDF417
PDF417
Code-barre Asloginformatique QRcode
QRcode

La technique de lecture fait appel à 2 technologies : le capteur CCD (avec 1 seule rangée de pixels) aussi appelé capteur à LED et par extension le capteur Imager (matrice de pixels) qui pour ce dernier fonctionne comme un appareil photo (et permet donc la lecture sur écrans), ou la lecture laser (un rayon balaye le code et la lumière réfléchie est lue par un composant avec 1 seul pixel).
Pour fonctionner, le lecteur doit être relié à un système informatique de traitement. Dans certains cas, l’intelligence est intégrée dans le lecteur, on parle alors de « terminal code barre ».

Les simples lecteurs de code barre sont appelés « douchette code barre » ou « pistolet code barre » en fonction de leur forme.

 

Les lecteurs en liaison filaire

Les lecteurs code barre avec fil sont principalement en connectique USB. Il sont auto-alimentés par l’USB.
La liaison de type série RS232 tend à disparaître (connecteur sub-D 9 broches côté ordinateur). Il est souvent nécessaire d’ajouter une alimentation électrique externe.
La liaison PS/2 issue de la connectique des claviers d’ordinateur est de plus en plus abandonnée par les constructeurs.

 

Les lecteurs en liaison sans-fil (radio)

La partie mobile (contenant une batterie rechargeable) est en liaison radio avec une base (souvent servant aussi de station de recharge), elle-même en liaison USB avec l’ordinateur.
Plusieurs mode de transmission radio sont possibles… Liaison Wifi (IEEE 802.11g) ou Bluetooth (IEEE 802.15.1). Certains constructeurs proposent des transmissions sur les fréquences 433 MHz ou 910 MHz. Le choix du mode de transmission influera sur la distance possible entre la base et le lecteur.

 

Trois grandes familles de lecteurs code barre

Nous proposons un large éventail de références et marques de lecteurs de code à barre.
En fonction de l’environnement (humide, poussiéreux, chantiers, …) tous les lecteurs ne conviennent pas. L’étanchéité est importante, tout comme la tenue aux chocs.
En fonction de l’usage (au comptoir, en officine, en bloc opératoire, …), des modèles filaires seront suffisants, alors qu’en entrepôt (picking, inventaire) ou en atelier (suivi de production), il faudra certainement une bonne portée radio.
Si l’intelligence doit être embarquée dans le lecteur, ou pour les entrepôts de vente en ligne par exemple, certains terminaux code-barre proposent des extensions de scanner à mettre sur le doigt pour faciliter le flashage des codes.

Les lecteurs type douchette ou pistolet

Ce sont les plus répandus en usage courant.
Ils peuvent être filaires ou sans-fil.
Ils peuvent êtres de type 1D ou 2D.
Ils sont légers, et se connectent à l’ordinateur ou à la machine via un cordon USB.
Ils ne font que traduire le code en sa valeur, à l’identique d’un clavier.

Douchette code-barre

Les lecteurs de présentation

Ce sont des lecteurs fixes utilisés généralement en point de vente.
L’utilisateur déplace l’objet à scanner devant le lecteur.
Ils sont généralement en connectique USB.
Ils ne font que traduire le code en sa valeur, à l’identique d’un clavier.

Lecteur de presentation

Les terminaux code barre

Ce sont pour la plupart de véritables ordinateurs portables miniatures.
Ils intègrent un capteur de lecture, une unité de traitement informatique et un écran/clavier de pilotage.
Les terminaux code barre peuvent être chargés avec des programmes et peuvent effectuer des traitements complexes.

Terminal code-barre

Impression d'étiquettes, de tickets, de cartes et de bracelets

Avec l’avènement des code-barres, l’impression d’étiquettes est devenue incontournable.
Les logiciels ERP et logiciels métiers sont capables de générer les codes-barre nécessaires à l’usage interne des entreprises, les TPV (terminaux points de vente) ont besoin d’imprimer des tickets pour les clients… Les usages sont nombreux et les besoins sont infinis !
Certains modèles d’imprimantes proposent en option une fonction cutter pour couper l’étiquette, une fonction de prédécollage afin que l’étiquette soit plus facile à décoller du rouleau.

Il existe plusieurs techniques pour imprimer une information sur du papier dont voici les 4 principales :

Impression thermique directe

Une rangée de micro-pointes vient chauffer la surface d’un papier spécial qui noircit sous l’effet de la chaleur.

Avantages : rapide, économique, simple, fiable.
Inconvénients : faible durée de vie des étiquettes, papier spécial, monochrome.

Impression transfert thermique

Une rangée de micro-pointes vient chauffer un film pris en sandwich avec un papier standard. L’encre est déposée sur le papier sous l’effet de la chaleur.

Avantages : rapide, économique, couleurs possibles.
Inconvénients : consommable, trace des impressions sur le consommable.

Impression jet d'encre

Une rangée de micro-buses projette de fines gouttelettes d’encre sur un papier standard.

Avantages : simple, couleurs, matériels très courants.
Inconvénients : lent, coût consommables, temps de séchage, nécessite un papier de bonne qualité, étiquettes en planches.

Impression matricielle

Une rangée d’aiguilles frappe un ruban encreur pris en sandwich contre le papier. L’encre du ruban est déposée sur le papier.

Avantages : simple, impression de liasses
Inconvénients : consommables, monochrome/bi-color.

En fonction des besoins, il faudra choisir le type d’étiquette adaptée : tenue dans le temps, tenue aux agressions de milieux environnants (acides, humides, poussiéreux, …). Le choix se portera en conséquence sur des étiquettes métalliques, plastiques ou papier.
 
Aslog Informatique est là pour vous aider dans la sélection de la meilleure solution pour vos contraintes. N’hésitez-pas à nous consulter !
 

 

Impression d'étiquettes

Dans la grande majorité des cas, le choix de l’imprimante se fera surtout sur des critères de rapidité, de finesse d’impression et de taille d’étiquettes. En effet, les étiquettes à apposer sur les palettes ne sont pas produites par les mêmes matériels que les étiquettes apposées sur des boites de visserie par exemple.

Il faudra aussi choisir le type de liaison qui sera souvent de l’USB ou de l’ethernet, sachant que les transmissions série RS232 sont encore utilisées.
Enfin, il faudra aussi sélectionner le type d’usage… Bureautique, industriel, portable, ou plus spécifiquement l’impression de bracelets.
Il faut noter qu’il existe aussi des langages de dialogue avec les imprimantes à étiquettes, tel que le ZPL, langage normalisé permettant de piloter l’imprimante.

Imprimantes bureautiques

Les plus visibles en usage courant.
Formats d’étiquettes limités.
Faible encombrement, simple d’utilisation.
Possibilité d’encodage RFID sur certains modèles.

Imprimante étiquettes bureautique

Imprimantes industrielles

Utilisées en ateliers ou sorties de stocks.
Très gros formats d’étiquettes, très haute vitesse.
Stockage étiquette en mémoire.
Fonctionnement continu.

Imprimante étiquettes industrielle

Imprimantes portables

Pour les nomades, en extérieur ou entrepôts.
Sur batterie, liaison Wifi ou Bluetooth.
Certains modèles étanches.
Possibilité d’encodage RFID sur certains modèles.

Imprimante étiquettes portable

Impression de tickets

Les tickets affichant bien souvent des données éphémères, les imprimantes sont fréquemment en technologie thermique directe.
Certains modèles plus évolués proposent 2 types de documents : ticket + facture ou chèque.
Les usages de l’impression de tickets sont nombreux : ticket de caisse, reçu d’opération, bon en cuisine, promotions…

Imprimantes thermiques

Les plus visibles en usage courant.
Formats d’étiquettes limités.
Faible encombrement, simple d’utilisation.
Possibilité d’encodage RFID sur certains modèles.

Imprimante tickets thermique

Imprimantes matricielles

Utilisées en ateliers ou sorties de stocks.
Très gros formats d’étiquettes, très haute vitesse.
Gabarit imposant – Robustesse.
Fonctionnement continu.

Imprimante ticket matricielle

Imprimantes jet d'encre

Pour les nomades, en extérieur ou entrepôts.
Sur batterie, liaison Wifi ou Bluetooth.
Certains modèles étanches.
Possibilité d’encodage RFID sur certains modèles.

Imprimante ticket jet d'encre

Impression de cartes plastiques et bracelets

L’impression de cartes plastiques permet la création de badges simples ou de badges magnétiques. L’imprimante est alors capable d’encoder la piste magnétique de la carte plastique.
Ces imprimantes sont utilisées dans l’évènementiel, dans les clubs privés, les campings, les clubs de vacances, et plus généralement partout où la présentation d’un badge simple ou d’un badge « pass » est requise.

L’impression de bracelets permet de personnaliser des bracelets individuels qui pourront alors être utilisés dans les hôpitaux, les centres de loisirs, les clubs…

Imprimantes cartes plastiques

Pour les petits volumes.
Formats de badges types carte de crédit.
Simple ou double face.
Impression standard.

Imprimante cartes plastiques

Cartes de membre de club, cartes de fidélité, centres de loisirs.

Imprimantes cartes avec encodage

Tous types de volumes.
Simple et double face.
Encodage magnétique, RFID ou carte à puce.
Impression avec lamination.

Imprimante cartes plastique avec encodage

Cartes d’identification, contrôle d’accès, accréditations officielles, badges étudiants, badges scolaires.

Imprimantes bracelets

Tous types de volumes.
Utilisation facile.
Entretien simple – Conçue pour être désinfectée.
Bracelets avec traitement antimicrobien.

Imprimante bracelets

Bracelets d’identification en hôpitaux, piscines municipales, clubs de vacances.

Consommables d'impression

Quelle que soit l’imprimante que vous utilisez, nous vous proposons les consommables correspondants.
Que ce soient les rouleaux d’étiquettes, les rouleaux de transfert ou les rubans d’impression, nous pouvons vous fournir les références et modèles pour la plupart des imprimantes du marché.
Nous fournissons aussi les bracelets, cartes PVC plastiques et accessoires (attaches, clips, …).

Fermer le menu